25 septembre 2007
L'AFOC s'oppose à la marchandisation du logement social

A l'occasion de l'ouverture du chantier national sur le logement par le ministre Madame Christine BOUTIN, l'AFOC réaffirme que dans le contexte actuel de pénurie, priorité doit être donnée à la construction massive de logements sociaux. L'association estime le déficit de l'offre à un million de logements, alors que la programmation à 5 ans ne prévoit la construction que de 600 000. Dès lors, la vente de 40 000 logements HLM par an envisagée par la ministre aggraverait encore le problème.

Pour l'AFOC, la solution passe par :

-   l'augmentation de l'offre locative sociale, qui devrait être facilitée par une forte hausse de l'aide à la pierre ;
-   la solvabilisation des ménages par la revalorisation de l'aide personnalisée au logement ;
-   l'application rigoureuse de la loi qui prévoit de sanctionner les communes qui ne respectent pas le quota de 20% de construction de logements sociaux et, à défaut transférer leur prérogatives au préfet.

Contact :

Valérie GERVAIS - 01 40 52 85 85

Marie-Hélène BERNOT - 01 40 52 85 93

Paris, le 25 septembre 2007



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net