6 décembre 2007
Le (mauvais) jeu de Gaz de France !

Les consommateurs connaissent bien, à leur détriment, la manœuvre de pression à laquelle se livre régulièrement l'entreprise sur les pouvoirs publics. Elle évalue ses besoins au plus haut pour avoir l'assurance d'obtenir une augmentation suffisante en tout état de cause. En l'occurrence, il est réclamé une hausse de 6 % pour les particuliers à compter du 1er janvier 2008.

L'AFOC observe en la circonstance :
-   Qu'il s'agit pour les consommateurs d'une menace supplémentaire sur le pouvoir d'achat, ô combien malmené !
-   Que la fusion de gaz de France, contre laquelle nous nous sommes élevés, ne donne rien à espérer aux consommateurs.
-   Que la corrélation entre l'augmentation du pétrole et le prix du gaz n'a jamais été formellement démontrée et que son application est remise en cause par certains experts.
-   Que le lien entre la valeur boursière gaz de France et les éventuelles augmentations constitue, a contrario, une évidence (l'incertitude fait baisser l'action).

Autant de raisons qui confortent notre demande d'un maintien des tarifs réglementés.

Autant de raisons qui nous incitent à rappeler au gouvernement son engagement de préserver un pouvoir d'achat en péril !

Contact Presse :

Valérie GERVAIS

Tel : 01 40 52 85 87

Alain MISSE

Tel : 01 40 52 85 91



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net