6 décembre 2007
L'afoc réagit sur les mesures sur le logement

Depuis janvier 2005, les loyers sont révisés suivant l'IRL (indice de référence des loyers) et non plus suivant l'ICC (indice du coût de la construction) qui augmentait trop vite (+ 5 % au lieu de 2,8 % pour l'IRL). On efface tout et on recommence : à partir du 1er janvier 2008, c'est l'indice des prix à la consommation (environ + 1,2 % par an) qui sera pris en compte.

Le dépôt de garantie versé à l'entrée dans les lieux par le locataire sera limité à 1 mois de loyer au lieu de 2.

La demande d'une caution sera supprimée et remplacée par un système de mutualisation garanti par l'Etat.

Ces mesures, qu'il convient de saluer, ne paraissent toutefois pas à la hauteur des enjeux du logement pour de nombreux citoyens, comme pour l'AFOC qui demande :
-   La limitation des hausses de loyers et des charges pour les logements privés et surtout les logements sociaux.
-   L'augmentation sensible de l'offre locative sociale et l'augmentation concomitante de l'aide à la pierre
-   La solvabilité des ménages par la revalorisation de l'aide personnalisée au logement.
-   L'application rigoureuse de l'article 55 de la loi SRU qui prévoit de sanctionner les communes qui ne construisent pas au moins 20 % de logements sociaux.

L'AFOC reste vigilante et insiste sur l'urgence de décider de mesures pérennes, condition de leur efficacité à court et moyen terme.

Contact Presse :

Valérie GERVAIS

Tel : 01 40 52 85 87

Alain MISSE

Tel : 01 40 52 85 91



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net