9 avril 2008
OGM : la coexistence avec les filières traditionnelles, un leurre ?

Alors que les débats devant l'Assemblée Nationale sur le projet de loi relatif aux organismes génétiquement modifiés sont sur le point de se terminer, l'afoc s'inquiète des risques de banalisation de ce type de culture en France dont aucune étude n'a montré l'opportunité économique et l' innocuité du point de vue sanitaire au contraire des exigences du principe de précaution et d'une demande des consommateurs.

Pour l'afoc, le développement d'une filière OGM, ses critères de culture et de commercialisation ne peut se faire que dans « le respect des structures agricoles, des écosystèmes locaux, et des filières de production et commerciales de qualité » sans organismes génétiquement modifiés.

La liberté de consommer et de produire avec ou sans OGM est un leurre s'il n'est pas possible de faire coexister la filière OGM et non-OGM de manière étanche. Toute détermination d'un cadre législatif en ce sens n'est pas réaliste.

Valider la coexistence par la loi revient à autoriser la possibilité d'une contamination généralisée et mettre le monde agricole dans l'impossibilité d'indemniser ses conséquences sanitaires compte tenu des enjeux financiers et de l'absence de couverture assurantielle. La responsabilité doit être étendue aux. semenciers OGM comme les distributeurs de ce type de produit

L'afoc demande au surplus :

-  la possibilité pour tout citoyen par l'intermédiaire d'une organisation de consommateurs agréée de saisir le « Haut conseil des biotechnologies » dont la création est projetée et qui sera chargé de formuler des avis sur l'utilisation des OGM ;

-  la création d'un unique collège associant les experts scientifiques et ceux provenant du monde économique et sociale et non la création de collèges distincts opposant les scientifiques à la société civile ;

-  l'interdiction des cultures OGM dans les parcs naturels ;

-  l'étiquetage sur l'absence d'OGM afin d'identifier les produits issus d'animaux nourris avec des aliments conventionnels.

Contacts afoc : V. GERVAIS/E. DEFRANCE - 01 40 52 85 85



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net