11 avril 2008
Récidive de Gaz de France, double peine pour le consommateur

Après une augmentation des tarifs de 4% au 1er janvier 2008 qui pèse lourdement sur le pouvoir d'achat, le gouvernement propose à la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) d'abonder le prix du gaz de 5,5%.

L'AFOC a déjà évoqué à plusieurs reprises les conséquences néfastes d'un désengagement de l'Etat obligeant l'entreprise à privilégier la rentabilité par rapport à toute considération. Après la privatisation et l'ouverture du marché, la fusion avec Suez impose aujourd'hui de rendre la mariée plus belle. Mais ce n'est pas tout !

A la fin mars, le gouvernement envisagerait d'accorder à Gaz de France une augmentation de 1,5% au 1er juillet 2008 pour compenser les frais engagés pour l'entretien d'un réseau dont les parties défectueuses ont été responsables, ces dernières années, d'accidents mortels.

C'est dans ce contexte que l'entreprise annonce fièrement à ses actionnaires un bénéfice de 2,5 milliards pour l'année 2007 ! Quel sera, en définitive, le montant de la facture ? c'est bien, pour l'heure, une double peine imposée au consommateur voué à courber l'échine dans l'attente de la décision finale !

L'AFOC rejette cette augmentation et demande de mettre fin à l'opacité sur les tarifs de gaz de France.

Contact Presse : Valérie GERVAIS Tel : 01 40 52 85 87

Alain MISSE Tel : 01 40 52



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net