5 septembre 2008
Editorial du numéro 182 des Cahiers de l'afoc - Sept/Oct. 2008
Rentrée scolaire et pouvoir d'achat des ménages

La rentrée 2008 est placée sous le signe de l'austérité pour les consommateurs, l'inflation est toujours au plus haut : + 3,6% sur un an.

Dans ce contexte, les augmentations des prix du gaz (+5%) et du prix de l'électricité (+2%) décidées par le gouvernement à la faveur de l'été viennent malheureusement s'ajouter aux augmentations des prix de l'énergie constatées ces derniers mois et alimenter la spirale inflationniste.

Or, l'énergie fait partie de ces biens dont les consommateurs ne peuvent se passer, que ce soit pour se chauffer ou pour se déplacer : dans un contexte économique dégradé, il aurait sans doute mieux valu privilégier le pouvoir d'achat des ménages plutôt que les comptes d'exploitation des deux entreprises, EDF et GDF, dont la privatisation risque de se traduire par moindre qualité de service et hausse de prix.

En effet, dans ce secteur, l'expérience a montré, aux Etats-Unis par exemple, que les lois du marché ne permettent pas de rendre le service compétitif ni de faire baisser les prix. Au contraire, l'ouverture des marchés conduit à la constitution d'oligopoles multinationaux échappant à toute régulation efficace, tant des marchés que des puissances publiques. Dès lors, la rémunération des actionnaires prévaut sur l'intérêt des consommateurs, tant en termes de qualité de service qu'en termes de niveau de prix.

C'est pourquoi les pouvoirs publics, tant au niveau national qu'au niveau européen, devraient veiller à garantir une régulation publique forte, par le biais d'entreprises sous un contrôle public étroit et de tarifs réglementés permettant aux particuliers d'accéder l'énergie dont ils ont besoin à un tarif compétitif.



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net