19 septembre 2008
Le Pouvoir d'Achat en question ?

Depuis 18 mois, les organisations membres de ConsoFrance sont témoins de l'inquiétude grandissante des Français quant à leur pouvoir d'achat. Il ne s'agit plus là d'une crainte diffuse pour l'avenir, mais de la difficulté au quotidien à joindre les deux bouts. Ce ne sont plus seulement les populations en difficulté qui sont concernées, mais aussi les « classes moyennes », jusqu'à présent relativement épargnées par la crise que nous vivons, qui sont atteintes. En témoigne l'augmentation constante des dossiers de surendettement.

Les Français comprennent d'autant moins l'absence de décisions politiques fortes en leur faveur, qu'ils constatent que les grandes entreprises continuent à faire des profits pharamineux. Face aux décisions d'augmentation des tarifs du gaz et de l'électricité qui ne sont pas compensées par les tarifs sociaux mis en place, rien n'est fait pour que la baisse du prix du baril de pétrole soit répercutée à la pompe.

Les consommateurs attendent de leurs organisations représentatives qu'elles interviennent auprès des pouvoirs publics pour les informer de leur situation délicate, et soient force de proposition pour améliorer celle-ci. En attendant l'audience demandée par deux fois au Ministre chargé de ces questions, ConsoFrance propose quelques mesures concrètes susceptibles de rendre la vie de nos concitoyens moins difficile :

-   Informer les consommateurs sur la réalité des prix ;

-   Agir sur les prix, en réduisant la fiscalité sur l'ensemble des produits de première nécessité et en bloquant les prix sur ces mêmes produits ; bloquer momentanément les loyers du secteur social ;

-   Lutter contre les surfacturations et les pratiques répréhensibles en renforçant les contrôles de l'Etat, en augmentant les sanctions en cas de pratiques illicites, et en assurant la publication auprès des consommateurs.

En conclusion, ConsoFrance rappelle que l'article L. 410-2 du Code de Commerce permet au Gouvernement, par décret en Conseil d'Etat, de prendre des mesures temporaires motivées par des hausses excessives de prix, de blocage ou de modération des prix. Cette possibilité n'a jamais été utilisée par les pouvoirs publics alors que nous sommes en situation de crise et de hausses excessives. ConsoFrance demande l'application de cette disposition pour les produits de première nécessité.

Le 18 septembre 2008

Contacts presse :

Daniel FOUNDOULIS : 06 85 75 18 30

Valérie GERVAIS : 06 60 43 86 97

Patrice BOUILLON : 06 74 74 91 32

Marc LAGAE  : 06 82 86 78 39



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net