De 2008 à 2009, les droits des consommateurs et des locataires
19 janvier 2009
Editorial du numéro 184 des Cahiers de l'afoc - Janvier/Février 2009

En 2008, beaucoup de ménages se sont heurtés à des problèmes de pouvoir d'achat de plus en plus aigus. Tout au long de l'année, l'afoc a défendu le pouvoir d'achat et les droits des consommateurs.

En 2008, beaucoup de ménages se sont heurtés à des problèmes de pouvoir d'achat de plus en plus aigus. Tout au long de l'année, l'afoc a défendu le pouvoir d'achat et les droits des consommateurs. Au printemps son action s'est portée sur les services publics. L'afoc s'est insurgée contre le prélèvement par l'État d'un dividende exorbitant sur les résultats de la SNCF au détriment des investissements et donc des usagers. Elle a également protesté contre les augmentations à répétition des tarifs du gaz. Au moment du débat autour du projet de loi dit « de modernisation de l'économie », l'afoc avec l'ensemble des associations de ConsoFrance, a mis en garde les pouvoirs publics contre les risques de dérives des prix liés à la réforme des relations commerciales. Elle a également dénoncé l'abandon du principe consistant à affecter 100 % des fonds du livret A au financement du logement social, en pleine crise du logement.

Depuis la rentrée, l'afoc s'est opposée à l'extension du travail le dimanche, inopérante sur le pouvoir d'achat et destructrice des liens familiaux et sociaux. Elle refuse la privatisation de la Poste, qui assure au public des services à un prix abordable sans chercher à maximiser son profit. Elle demande que des mesures soient prises pour limiter les prix des produits de première nécessité et le coût du logement. Enfin, l'afoc s'est mobilisée contre le projet de loi Boutin et la forte baisse du budget du logement, qui conduisent à attiser la crise au lieu de la réduire. Le plan de relance annoncé par le président de la République au début du mois de décembre paraît bien frileux face à la crise qui se profile et ne contient guère de mesures décisives pour relancer le pouvoir d'achat du plus grand nombre.

Ce contexte rend d'autant plus nécessaire que nous nous battions pour faire progresser un consumérisme social et environnemental, fondé sur l'intérêt général et la solidarité.



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net