17 août 2010
Hausse des tarifs de l'électricité : pour l'AFOC, EDF va encore faire les poches des consommateurs

Comme d'habitude en plein cœur de l'été, EDF décide de l'augmentation du tarif réglementé de l'électricité. Une hausse de 3% pour les particuliers. Cette hausse s'inscrit dans la tendance générale à l'augmentation des prix de l'énergie.

EDF avait donné la priorité au rachat d'entreprises énergétiques à l'étranger. Devenant ainsi un géant mondial mais négligeant de moderniser le réseau électrique français.

Aujourd'hui, elle annonce la nécessité de financer les investissements en particulier pour le renouvellement de son parc nucléaire.

Le parc nucléaire historique a déjà été payé par les consommateurs et donc amorti. En réalité comme l'a montré le bond des actions EDF, c'est plutôt les intérêts des actionnaires qui la préoccupent. L'AFOC dénonce une nouvelle fois une atteinte au porte-monnaie des consommateurs qui voient leur pouvoir d'achat diminuer à vue d'œil.

Comme l'AFOC l'a déjà souligné lors de la dernière augmentation du gaz, 3,4 millions de foyers sont en situation de précarité énergétique et doivent consacrer plus de 10% de leurs revenus à régler leur facture d'énergie.

Les impayés d'énergie déjà en augmentation en 2009 vont encore exploser.

Et ce n'est qu'un début, en effet, l'adoption de la loi NOME en cours de discussion devant le Parlement à la rentrée risque de provoquer des augmentations d'environ 25% d'ici 2015.

Quid de l'engagement pris par EDF et l'Etat de ne pas effectuer de hausses supérieures à l'inflation jusqu'en 2010 (Contrat de Service Public, signé le 24 octobre 2005).

L'AFOC demande aux Pouvoirs Publics de ne pas puiser indéfiniment dans le porte monnaie des consommateurs déjà touchés par le chômage, le non remboursement des médicaments, la hausse du coût de la vie, des cotisations des mutuelles et des assurances...



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net