30 août 2010
15 août : nouvelle assomption électrique

Pour le 15 août, les factures d'EDF ont poursuivi leur ascension : 3% pour les particuliers, 4% pour les artisans et les professions libérales, 4,5% pour les PME, 5,5% pour les grandes entreprises. Pour ceux qui ont cru aux comptes fantastiques de la fée libérale, le retour sur terre est amer. La libéralisation du marché de l'énergie n'a jamais provoqué que des hausses de prix partout où elle a été mise en œuvre.

En France elle a fait oublier aux acteurs historiques toute notion de service public pour se lancer dans des acquisitions douteuses à l'étranger. Résultat, EDF, endetté, demande toujours plus.

Pour essayer de faire passer la pilule, le gouvernement a annoncé une augmentation de 10% de l'aide proposée aux ménages les plus en difficulté. Les autres paieront... ou, dégoûtés, passeront aux offres apparemment alléchantes des opérateurs privés. Ce qui fera d'une pierre deux coups, les autorités se désolant du manque de décollage du secteur privé.

Pour justifier cette nouvelle hausse, EDF avance l'argument du parc nucléaire, que l'AFOC, association de consommateurs de Force Ouvrière, juge pour le moins fallacieux : « Le parc nucléaire historique a déjà été payé par les consommateurs et il est donc amorti.

En réalité, comme l'a montré le bond des actions EDF, ce sont plutôt les intérêts des actionnaires qui le préoccupent. » L'opérateur historique a surtout eu l'ambition de devenir « un géant mondial, mais en négligeant de moderniser le réseau électrique français ». Le problème, c'est que ce sont les consommateurs qui en font les frais, comme l'AFOC l'a déjà souligné lors de la dernière augmentation du gaz : « 3,4 millions de foyers sont en situation de précarité énergétique et doivent consacrer plus de 10% de leurs revenus à régler leur facture d'énergie. »

Chaque semaine, dans Force Ouvrière hebdomadaire, des informations exclusives sur le droit de la consommation et le droit du travail. Mais aussi sur l'actualité économique, sociale et culturelle. Des reportages et des enquêtes que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Abonnez-vous !


ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net