6 octobre 2010
Santé : payer plus, se soigner moins

La part des Français préférant différer leurs soins a bondi de 11% à 23% en un an, a révélé une étude publiée par le quotidien économique La Tribune le 21 septembre dernier. Quelques jours auparavant, une augmentation de 8% à 10% des cotisations des mutuelles d'ici à 2011 était avancée comme vraisemblable par la Mutualité française. Rassemblant quelque 700 mutuelles santé couvrant environ 38 millions de personnes, elle réagissait aux nouvelles mesures d'économies touchant l'assurance-maladie prévues par le gouvernement et auxquelles s'oppose particulièrement Force Ouvrière, passage du remboursement des vignettes bleues de 35% à 30% et montant du seuil du 100% à l'hôpital relevé de 91 à 120 euros, qui « auront pour conséquence de sanctionner directement les patients et entraîneront nécessairement une hausse du coût des complémentaires santé ».

Et cela alors que les ménages ont déjà dû faire face à une hausse des dépenses de santé de 40% à 50% en moyenne de 2001 à 2009, selon une étude de la société Jalma citée dans Le Monde daté du 25 novembre 2009. Des chiffres obtenus en additionnant leurs cotisations à une complémentaire santé et ce qui reste à leur charge après remboursements. Une enquête qui se trouve confirmée par celle récemment publiée par une association de consommateurs qui met en avant l'inflation des cotisations des mutuelles. Selon elle, la prime d'assurance santé a bondi de 44 %, tandis que les remboursements effectués n'augmentaient que de 27%. Les mutuelles ont contesté la méthodologie de l'enquête. L'association souligne également, entre autres, le fait que les offres de couverture santé sont souvent illisibles, ne permettant donc pas au consommateur de pouvoir correctement les comparer.

Chaque semaine, dans Force Ouvrière hebdomadaire, des informations exclusives sur le droit de la consommation et le droit du travail. Mais aussi sur l'actualité économique, sociale et culturelle. Des reportages et des enquêtes que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Abonnez-vous !


ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net