6 décembre 2010
Mediator : tardons de nous hâter...

Cinq cents décès et 3.500 hospitalisations, pour des lésions des valves cardiaques, seraient dus au Mediator depuis 1976, selon les estimations apparaissant dans une étude de la Caisse nationale d'assurance-maladie (Cnam) demandée par l'AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé). Trois cent mille personnes sont alors sous traitement en France et environ 5 millions de patients l'ont été depuis 1976. Devant ces résultats, l'AFSSAPS se décide enfin, en novembre 2009, à suspendre l'autorisation de mise sur le marché (AMM) de ce médicament antidiabétique, également utilisé comme coupe-faim. Pourtant de nombreuses études incriminaient déjà depuis de nombreuses années son principal composant, le benfluorex, un dérivé amphétaminique, également présent dans l'Isoméride, retiré du marché français en 1997. À ce moment, la France est l'un des trois derniers pays européens, avec Malte et le Portugal, à continuer de prescrire le Mediator. Cela aurait-il à voir avec le fait que son fabricant, les laboratoires Servier, est le deuxième groupe pharmaceutique français après Sanofi-Aventis et le premier laboratoire indépendant en France ?

Affichant un chiffre d'affaires total de 3,6 milliards d'euros, pour l'exercice 2008-2009, le groupe Servier, présent dans cent quarante pays et employant 20 000 personnes, juge que les chiffres avancés par la CNAM reposent sur « des hypothèses fondées sur des extrapolations ». Quant à son P-DG, Jacques Servier, il se défend en évoquant une possible « fabrication », avec « peut-être l'idée d'embêter le gouvernement », dont il ne cache pas être proche. De son côté, le ministère de la Santé se réveille une fois l'affaire largement révélée dans les médias. Et d'annoncer, un... an après la suspension du médicament, que tous les patients ayant eu plus de trois mois de traitement entre novembre 2008 et novembre 2009 recevront un courrier les invitant à consulter leur médecin traitant. On ne prend jamais trop de précautions...

Chaque semaine, dans Force Ouvrière hebdomadaire, des informations exclusives sur le droit de la consommation et le droit du travail. Mais aussi sur l'actualité économique, sociale et culturelle. Des reportages et des enquêtes que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Abonnez-vous !


ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net