29 mars 2011
Encore un effort, Monsieur Pépy, vous êtes sur la bonne voie

Depuis la création de Réseau Ferré de France, l'AFOC ne cesse de dénoncer cette séparation arbitraire de la SNCF en deux entités distinctes.

C'est pourquoi nous ne pouvons que nous réjouir de la position exprimée par le président de la SNCF dans « Le Monde » du 26 mars 2011. Il dénonce nettement l'aberration économique que constitue la création d'un organisme grevé d'une dette de 25 milliards d'Euros, jamais comblée par l'Etat. Le recours à des péages trop élevés pour y répondre, ne peut que conduire à une augmentation des tarifs contre l'intérêt du voyageur et, au delà, contre la politique écologique dont se targuent les gouvernants.

Allons, allez plus loin, Monsieur le président, remettez donc en cause, comme nous, la politique de la concurrence qui prétend se substituer au service public, et qui fait la preuve dans bien des domaines de son absurdité, préjudiciable à l'intérêt général.



Communiqué de presse

ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net