16 mai 2011
Gaz, électricité, essence en hausse : l'énergie épuise les consommateurs

Aiguillonnés par un gouvernement qui privatise de façon rampante, des monstres de l'énergie siphonnent les budgets des ménages. Gaz, électricité, essence : les hausses des tarifs se succèdent. Ceux du gaz ont gonflé de plus de 20% sur douze mois, pouvant se payer ainsi le luxe d'une pause électorale, assortie d'une vague promesse de révision du calcul des prix. Ce sursis étant sans doute considéré comme apte à calmer un peu les esprits, les prix de l'électricité vont quant à eux continuer de grimper. Et EDF n'a pas hésité, en plus de la corde verte (éolienne, etc.), à jouer habilement de l'onde de choc de la catastrophe nucléaire de Fukushima pour arguer d'investissements de sécurité, alors même qu'il a englouti des sommes gigantesques en jouant et perdant à l'international. Endossant l'habit du modérateur, le gouvernement a « permis » une augmentation de 1,7% au 1er juillet prochain. Une hausse moyenne : elle pourrait être plus importante, comme l'été dernier, pour certains contrats (quelque 38 barèmes différents en France). Avec des lendemains électoraux qui font froid dans le dos.

Si le gouvernement persiste à se chauffer au bois de la sacro-sainte concurrence, alors que partout en Europe elle n'a fait qu'augmenter les prix, ceux qui utilisent le fioul ont vu leur facture flamber en moyenne de plus de 21% en un an, selon les chiffres officiels eux-mêmes. Envisager de dormir dans sa voiture moteur allumé ne risque pas de se montrer une alternative viable : le prix de l'essence monte et ce n'est pas fini, a assuré le patron de Total du haut de ses revenus astronomiques : pour lui, le litre à deux euros c'est pour bientôt. Ce qui fait bondir une dirigeante d'association de consommateurs : « Ça fait bien longtemps que les gens font des économies. Ils ne peuvent plus aller au-delà. Ils doivent bien se rendre à leur travail et faire leurs courses pour se nourrir. » Manger ou conduire, il va falloir choisir.

Chaque semaine, dans Force Ouvrière hebdomadaire, des informations exclusives sur le droit de la consommation et le droit du travail. Mais aussi sur l'actualité économique, sociale et culturelle. Des reportages et des enquêtes que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Abonnez-vous !


ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net