8 octobre 2004
Les banques sommées de revoir leurs pratiques tarifaires

Le Ministre de l'Economie et des Finances a présidé la première réunion du nouveau Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) composé notamment des représentants des consommateurs et des professionnels de la Banque et des Assurances.

La question des relations « banques-clients » était à l'ordre du jour.

Le Ministre a sommé les banques de faire des propositions concrètes dans un délai de trois semaines en ce qui concerne d'une part les facilités d'accès aux services bancaires et d'autre part à une plus grande transparence des pratiques tarifaires.

L'AFOC a pour sa part mis l'accent sur le mécontentement grandissant des particuliers face au coût des services dont certains ne sont pas utiles à la majorité des clients mais qui sont inclus dans les tarifs forfaitaires.

Après l'arrêt de la Cour de justice européenne qui vient d'ordonner à la France de ne plus interdire aux banques la rémunération des comptes de dépôts, remettant ainsi en cause l'accord du « ni-ni » (ni rémunération des comptes ni chèques payants), l'AFOC se déclare opposée à toute généralisation du chèque payant contre une éventuelle et illusoire rémunération des comptes à vue qui ne concernera pas la grande majorité des consommateurs.

La Cour européenne précise d'ailleurs dans son arrêt que ces deux questions ne sont pas obligatoirement liées.

L'AFOC continue de revendiquer la nécessité d'un service bancaire de base universel gratuit.

Contact presse : Raphaël MANZANO 01 40 52 85 87



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net