13 décembre 2013
Aménager le logement des personnes handicapées pour contribuer à leur dignité

Une réglementation en évolution

Les personnes handicapées bénéficient d'une priorité dans l'attribution des logements sociaux. Ces logements doivent respecter un certain nombre d'obligations (accessibilité interne et externe à la porte d'entrée, dimensions des pièces permettant des aménagements éventuels). Depuis 2007, la réglementation s'est durcie et s'étend à l'immeuble et à son environnement (stationnement, portes d'entrée, parties communes, ascenseur obligatoire pour un bâtiment d'au moins 4 étages, etc.).

Des mesures de bon sens

Il convient de limiter les risques de chute et de renforcer l'éclairage. Rampes, barres de maintien, mains courantes, éléments antidérapants… sont les bienvenus. La salle de bain et les WC sont à équiper avec soin en termes de sécurité (douche plutôt que baignoire, par exemple). La cuisine est également une pièce à organiser avec soin : garder les ustensiles à portée de main, éviter d'utiliser des produits dangereux, privilégier l'installation d'une plaque de cuisson à induction.

A quand de nouvelles avancées

Tout logement devrait être susceptible de subir les aménagements rendus nécessaires par le handicap. Toutes les pièces du logement sont concernées mais aussi la circulation à l'intérieur de ce dernier. L'Agence Nationale de l'Habitat ou la Fédération des PACT proposent des conseils en matière d'aménagement, de coût et de financement des travaux d'aménagement.



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net