8 novembre 2004
Prix du gaz : quel yoyo !

Les consommateurs se souviendront longtemps de la cacophonie gouvernementale qui a présidé durant une semaine à une augmentation du prix du gaz.

Au bout du compte, la majoration des tarifs sera de 3,8 %. L'AFOC ne peut pas s'en satisfaire pour autant.

Elle observe qu'avant l'intervention publique du Ministre des finances, la hausse avait été fixée à environ 8 % alors que l'entreprise publique demandait 13,5 % !

Quelle valeur peut-on encore attribuer aux démonstrations comptables des experts face à une telle situation ? Pourquoi 3,8 % et non 3 % ou 2,5 % ou bien encore pas d'augmentation du tout ! ?

Cette augmentation ne doit pas masquer d'autres majorations moins médiatiques mais qui pèsent lourdement sur les budgets des familles à l'entrée de l'hiver comme le fioul domestique, le gaz propane et bien évidemment celle des carburants automobiles.

L'accès à l'énergie dans des conditions de prix satisfaisantes est une priorité pour l'AFOC.

Elle s'inquiète des prises de positions des pouvoirs publics qui ne vont pas dans le sens d'une transparence dans la fixation des prix. Elle dénonce les conséquences prévisibles d'une privatisation des entreprises publiques sur l'accès aux services publics : électricité, gaz, transports, etc…

Contact presse : Raphaël MANZANO 01 40 52 85 87



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net