19 décembre 2013
Le compteur des pauvres en sursis

L'article 9 quater du projet de loi sur la consommation de Benoît Hamon en cours de discussion au Parlement, qui prévoyait l'élaboration d'un rapport sur la mise en oeuvre d'un système de prépaiement des factures d'électricité et de gaz naturel en France, vient d'être supprimé en séance à l'Assemblée Nationale, ce dont l'AFOC se félicite.

L'AFOC s'était déjà insurgé contre cette logique purement marchande qui ne présente un intérêt que pour le fournisseur d'énergie du fait de la réduction des coûts liés aux relevés physiques des compteurs (accompagné de la baisse du nombre d'agents), à la facturation papier pour les usagers et à la gestion des litiges relatifs au non paiement des factures.

Pour l'usager par contre, les risques liés au prépaiement des factures d'énergie sont nombreux, et le premier d'entre eux est la gestion de la coupure. En effet, en substituant un système de prépaiement au système traditionnel de paiement des factures d'énergie postfourniture, on passe d'un système de gestion de la coupure à la main des opérateurs, avec toutes les précautions prévues par la réglementation telles que le délai de prévenance avant coupure, alerte des services sociaux, etc…, à un système de coupure automatique par épuisement du crédit.

Pour l'AFOC, l'accès à l'énergie et à l'eau est un droit essentiel qui ne peut, ni ne doit être remis en cause.

Paris, le 18 décembre 2013

Association Force Ouvrière Consommateurs

141, Avenue du Maine -- 75014 Paris

Contact : Alain MISSE : 01 40 52 85 91



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net