Baisse du coût de la vie versus Baisse du niveau de vie ?
29 septembre 2014
Editorial et sommaire des cahiers de l'AFOC n°218 - sept/oct. 2014

Il existe des équations dont seuls les statisticiens semblent avoir le secret… Ainsi, selon les derniers chiffres publiés par l'INSEE, il apparait que les prix à la consommation en France flanchent depuis quelques mois… Simultanément, le même institut annonce que l'indice des prix à la consommation a lui augmenté de 0,5 % sur un an… Paradoxale ? Pas vraiment.

Rappelons que la loi du marché étant ce qu'elle est, à la politique de l'offre répond la demande. Aussi, logiquement, lorsque le consommateur voit ses revenus diminuer, il consomme moins ou différemment. Le problème est que notre système économique est basé sur la consommation. Moins de consommation dit moins de demande et pression sur le prix de certains biens ou services devenus inabordables pour de nombreux consommateurs. Encore que, dans ce débat qui donne lieu à bataille d'experts, chacun est fondé, d'une part, à se demander lorsque l'on évoque une baisse des prix, du prix de quoi parle-t-on exactement et, d'autre part, à s'interroger sur l'effectivité d'une hausse de l'indice des prix à la consommation qui ne serait que de 0,5 % alors même que le ticket de caisse s'alourdit à due proportion de l'allègement du caddie ! Et de fait, au quotidien, le vrai sujet est celui du pouvoir d'achat des ménages qui décroche années après années. Doit-on également rappeler que depuis le début de la crise, dont on ne sait plus d'ailleurs très bien de laquelle on nous parle, le niveau de vie des Français a reculé de 0,3 % par an ?

Un niveau de vie des ménages qui vient marquer le pas encore plus sensiblement cette année en affichant une « contraction » (dixit l'IINSEE - chiffres 2012) de - 1% alors même que les professionnels, tout en réclamant à l'Etat des subsides pour « rétablir » leurs marges, exhortent les pouvoirs publics de ne pas céder un pouce sur sa politique de maîtrise de l'inflation, le taux de cette dernière servant de base au calcul des minima sociaux ou du Smic ou encore pour les négociations salariales…


SOMMAIRE

L'ACTU de L'AFOC

-  Vente sur internet : une enquête des services de contrôle de l'Etat qui pose problème (p. 2)
-  Protection du consommateur en cas de paiement préalable (p. 3)
-  Surendettement : attention aux profiteurs (p.4)

A SAVOIR

-  Des insectes destinés à la consommation humaine ? (p. 5)
-  Vers un encadrement renforcé des pratiques des professionnels de l'immobilier (p. 6)
-  Plus besoin d'entretenir sa voiture dans le réseau du constructeur (p. 7)
-  1 mois de délai de préavis pour les logements en zone étendue : quid de l'application ? (p. 7)

En BREF

Des étoiles au supermarché

AGENDA (p. 8)



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net