17 novembre 2014
Editorial et sommaire des cahiers de l'AFOC n°219 - Nov/Déc 2014
Très cher(e) Energie…

Conséquence de la nouvelle formule de calcul et d'un rattrapage sur 2012 et 2013, les tarifs réglementés de l'électricité pour les particuliers viennent d'augmenter de + 2,5% au 1er novembre. Cette augmentation tarifaire, applicable à 28 millions de foyers, se décompose en une hausse de 1,6% au titre de la nouvelle méthode de calcul dite par "empilement" et de + 0,9% au titre du rattrapage tarifaire.

Alors que l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) estime que 20% de la population totale, - soit 11,5 millions d'individus -, éprouvent de graves difficultés pour se chauffer et s'éclairer, jamais nouvelle méthode de calcul tarifaire de l'énergie - dite « par empilement »- n'aura si bien porté son nom !

Ainsi, et dans un même temps, le prix du gaz subit lui aussi une nouvelle hausse de + 2,31 % (hors taxe) en sus de celle appliquée en octobre dernier (+ 3,9%). Sont ici concernés, 7 millions de foyers en France. Pour ceux se chauffant au fioul domestique, après l'augmentation du début d'année 2014 liée à la hausse de la TVA, l'entrée en vigueur dès janvier 2015 de la "taxe carbone" alourdira un peu plus encore la facture énergétique. Au surplus, il conviendra pour les ménages d'y ajouter la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) sur le gazole, à hauteur de 2 centimes par litre, pour financer les infrastructures de transport et compenser l'abandon de l'écotaxe que le gouvernement vient de confirmer … Très chers consommateurs…

Rappelons que si les expulsions de locataires sont interdites à partir du 1er novembre et ce jusqu'au 31 mars (une telle mesure pouvant toutefois être prononcée durant la trêve et s'appliquer à la fin de celle-ci), l'impayé de facture, lui, fait peser le risque de coupure et ce quelle que soit la période, y compris pendant la trêve hivernale.

D'ores et déjà, un français sur cinq est en situation de précarité énergétique selon ONPE, qui définit cette dernière comme le fait de ne pas avoir les moyens de se chauffer correctement pour un coût raisonnable. Pour l'AFOC, la question centrale est donc bien celle du pouvoir d'achat des consommateurs et le projet de loi sur la transition énergétique examiné en première lecture par l'Assemblée Nationale en octobre dernier ne semble pas avoir pris toute la mesure de la fracture en privilégiant la spirale de l'empilement des factures !


SOMMAIRE

-  Une décision de justice qui va faire (re)couler de l'eau : une famille privée d'eau obtient gain de cause (p. 2)
-  En hiver, quels pneus en France et en europe ? (p. 2)

-  Vacances à la neige : des points de vigilance pour le consommateur (p. 3)

-  Accent nutritionnel : un code couleur pour les aliments ? (p. 4-5)

-  Le « hammeçonnage » : comment s'en prémunir ? (p. 6)

A savoir
-  Covoiturage : un service qui doit être gratuit (p. 7)

En bref
-  Des copropriétaires qui passent à la caisse même à défaut d'utilisation du service (p. 8)

Agenda (p. 8)



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net