11 février 2005
Spéculation immobilière, vente des appartements occupés, envolée des loyers, C'est à l'Etat d'intervenir !

Les associations de locataires sont appelées le 18 février prochain à se prononcer, à la Commission nationale de Concertation sur le logement, sur des modifications à l'accord collectif du 9 juin 1998 sur les congés pour vente par lots aux locataires dans les ensembles immobiliers d'habitation.

Les propositions contenues dans ce projet même si elles apportent quelques avancées (maintien dans les lieux des locataires âgés, sans condition, ou des personnes invalides) ne constituent pas une réponse face à l'ampleur des problèmes posés par la crise immobilière que connaît notre pays aujourd'hui.

-   Locataires-occupants dans l'impossibilité de retrouver un logement aux caractéristiques équivalentes (niveau du loyer, localisation, surface, notamment) ;
-   prix d'achat inabordables pour les candidats à l'accession disposant de revenus moyens.

L'AFOC considère que la réponse appropriée dans ce contexte de crise spéculative du marché immobilier ne peut être qu'une mesure d'ordre législatif et réglementaire visant à assurer une réelle protection des locataires en place et non la conclusion d'un accord dans le cadre de la CNC.

Contact presse : Raphaël MANZANO Tel : 01 40 52 85 87



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net