12 novembre 2018
Editorial et sommaire des cahiers AFOC n° 243 - Nov/Dec ; 2018
Retour vers le futur

Quand l'AFOC fit paraître dans ses Cahiers AFOC en 1995 un article anticipant l'avènement des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) et les changements à venir pour les consommateurs, d'aucuns se grattaient la tête en se demandant quelle lecture déviante ou imagination fertile pouvait motiver cet appel à réflexion et à action. Coup de gong.

Quand l'AFOC dans la poursuite de son oeuvre pointa, autant l'autisme des stratégies publiques, que la prédation entrepreneuriale consistant à considérer les NTIC sous l'angle quasi-exclusif du commerce électronique et des services Minitel , on lui retorqua ici et là qu'il y avait des intérêts en jeu, du PIB et des emplois, du progrès technique… Uppercut.

Quand l'AFOC pressentit et dénonça les tentatives de dévoiement d'une économie qui reposait sur l'essentiel sur l'appréciation par les consommateurs du binôme « qualité /juste prix » à une économie promouvant le low-cost, facilitée par le numérique, sans considérations environnementales, sociales ou intrinsèquement qualitatives, on considéra avec intérêt ses déclarations en encourageant les pratiques contraires. Esquive.

Plus de 20 ans plus tard, le Minitel n'existe plus, l'internet est américain, gouvernance tuyaux, informatique et prestataires compris (GAFAM et autres AirBnb et Uber), l'internet libre et ouvert phagocyté par le capitalisme, l'impact direct d'Internet sur le PIB en France reste « limité » (3,4 % du produit intérieur brut français en 2016, contre 5,7 % pour la moyenne européenne et plus de 6 % aux Etats Unis), le secteur a le ratio PIB/emploi parmi les plus faibles de l'économie française et les litiges des internautes caracolent en tête des statistiques de la DGCCRF alors qu'un achat sur 10 seulement est fait en ligne. Knock Out.

Il n'y a aucun triomphalisme à avoir malheureusement raison, pas plus que d'immodestie à faire sa part en pointant les avatars des bégaiements de l'Histoire. Le consumérisme n'est pas « un dîner de gala » mais la « révolution » numérique a quelques petits matins blêmes.

L'ACTU DE L'AFOC
-  Comptes bancaires inactifs et contrats d'assurance vie en déshérence (p. 2)
-  Bijoux fantaisie (p. 3)
-  Droit à l'information (p. 3)
-  Frais bancaires : rappel des règles (p. 4)
-  Travaux à domicile : quelques conseils pour éviter les litiges (p.5)
-  L'aération des logements, les bons réflexes (p.5)
-  Recouvrement amiable des créances (p.6)

A SAVOIR

-  En bref... (p. 7-8)

AGENDA (p. 8)



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net