5 août 2005
La SNCF oublie le service public

L'AFOC réagit à l'annonce d'une réduction de fréquences des trains corail interrégionaux envisagée dans trois (premières ?) régions.

Cet « ajustement » pour reprendre le terme employé par la SNCF, va encore plus contribuer à décourager les voyageurs potentiels. D'autant plus que les trains corail subissent parallèlement une augmentation de tarif non négligeable.

L'AFOC considère pourtant que seule une vigoureuse et dynamique politique de l'offre est susceptible de reconquérir une clientèle stable.

Mais, dans un contexte général d'abandon par l'Etat d'un vrai service public et d'une ouverture à la concurrence, la SNCF peaufine sa politique commerciale, oubliant, au passage, sa mission de continuité territoriale.

La logique du libéralisme économique triomphe, le citoyen paye.

Paris, le 5 août 2005



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net