5 janvier 2006
ECHEC AU NI-NI !

Jusqu'ici les clients des banques avaient pu échapper au paiement des chèques dont la menace était pourtant brandie par la profession depuis plusieurs années.

C'est le CIC qui, le premier, remet en cause la règle du « ni-ni » (ni rémunération des comptes, ni chèques payants).

Désormais, les détenteurs d'un compte auprès du CIC ou d'une filiale devront acquitter 0,50 € pour les émissions et remises de chèques supérieures à 15 opérations par trimestre (25 pour les comptes joints), sans dépasser un maximum de 30 €. Les versements et retraits en espèces, au guichet, sont également concernés.

L'AFOC désapprouve cette mesure qui ajoute à la tendance haussière des tarifs bancaires, au regard des bénéficies considérables réalisés par la profession.

Cherche-t-on à encourager un retour à une circulation accrue des valeurs fiduciaires, après s'être acharné à la limiter depuis 50 ans ?

Plus simplement va-t-on faire payer aussi pour les retraits au guichets automatisés qui se développent de plus en dans les agences ?

Voilà donc le client piégé ! Il est condamné à payer au-delà de 5 opérations mensuelles, dans un système parfaitement verrouillé !

Contact presse : Serge MOURADIAN



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net