20 janvier 2006
A LA SNCF, L'ECONOMIE DERAILLE……………

Devant la multiplication des incidents qui affectent le réseau ferré dans son ensemble, l'AFOC croit nécessaire de rappeler ses positions traditionnelles en la matière :

-  Pour notre association, rien ne remplace la présence humaine. Aucune technologie, si moderne soit-elle, ne peut y pallier. La suppression de la présence permanente des contrôleurs sur le réseau Ile de France, s'avère, vingt ans après, une lourde erreur.

-  Il serait aberrant d'étendre cette politique de réduction des effectifs d'assistance aux voyageurs aux trains régionaux. Pourtant cette tentation existe toujours dans les milieux dirigeants de l'entreprise nationale !

-  Le développement des forces de police ne constitue pas une réelle solution de remplacement. Il peut, tout au plus, constituer un complément nécessaire à la sécurité, il ne peut être exponentiel et il présente un coût non négligeable pour le contribuable.

En dépit des déclarations officielles, il n'échappe pas aux usagers que la SNCF, officiellement, toujours entreprise publique, demeure dans l'obligation d'équilibrer son budget.

On peut, en la circonstance, mesurer les limites d'une économie libérale.

Contact presse : Serge MOURADIAN 01 40 52 85 91



ASSOCIATION FORCE OUVRIÈRE CONSOMMATEURS 141, Avenue du Maine - 75014 Paris - Tél: 01 40 52 85 85 - Fax: 01 40 52 85 86 - afoc@afoc.net